samedi 2 juin 2018

Destabilisante Inconstance


LUNATIQUE
LA PEINE


Je ressens cela constamment, et cela transparaît dans mes dessins. Une expression, un sentiment, une émotion, tout bouge d'un instant à l'autre. 

Une pensée naît et meure aussi vite qu'une seconde. 
Elle s'évade et s'évapore au gré des multiples images qui vont et viennent dans l'esprit ; le cerveau en ébullition ne se reposant jamais. 

Grand désarroi dans une foule dense, où un milliard de visages se succèdent :  

SPRING
IMPLOSION
Mélange de sensations et de sons incongrus ; des mots prononcés au même moment par tout un tas de personnes dans un brouhaha insupportable... 

Des émotions qui sortent par les pores de tous ces humains et qui  parviennent sans filtres bien souvent... 

C'est toujours assez violent.


Tou
Est 
ChanGements
Et Modulations. 

Des expressions de toutes sortes, des cheveux qui virevoltent, des moues, des sourires, des rires qui se transforment en vagues éclats discordants.

DREAMS


Je l'avoue sans mal : je suis d'une inconstance effarante. J'ai une certaine difficulté à me suivre moi-même. 
Je change d'idées à la vitesse de l'éclair ; je suis pleines de doutes et de certitudes conjointement liées les unes aux autres, me faisant valser dans un flou artistique incessant. 


Mais je l'accepte. 
C'est plus délicat pour l'entourage.

Subtil mélange de raison et déraison.







Dans mes dessins, j'entretiens le flou, ce mouvement énervé et saccadé que ma main trace inéluctablement...

Des traits cassants, abruptes et traumatisants surgissent et délimitent des couleurs tendres et douces, contrastant avec la dureté des traits. 

OMBRES
Passer du rires aux larmes, 
Du chant au silence intense,
De la paix à la colère immense.
Et tout cela
D'un instant attendant le suivant. 


L'eau qui se marie à l'encre ou à l'aquarelle permet cette poésie. Des nuances fluides et insaisissables... 

L'émotion est donc au summum, les visages deviennent noyés, les regards encore perçants sont mangés par les multiples variances des pensées qui vont et viennent. 

Pensées troublées, de la tourmente à l'apparente désinvolture, espérant cacher tout le mal-être qui circule au détour d'une ride ou d'un rictus sensible. 



Il suffit d'imaginer le bâtonnet d'encens dont la fumée s'échappe en laissant une traînée blanchâtre dans l'atmosphère... 
Cette danse spirituelle et suave envoûte l'être romantique acerbe que je suis.




Malgré l’ambiguïté de cette inconstance qui guette et surprend 
Je n'ai qu'un mot d'ordre :
Ne pas mentir. 
Rester sincère quelque soit l'instant
Rester vraie. 
Même à mes dépens.



AUTO PORTRAIT



INSTANT DE TROUBLE
ORAGE











Visitez le site internet d'Amani Lizah Glaise



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Un commentaire fait toujours plaisir !